lundi 24 mai 2010

Episode 4 - L'acte...

Episode 1 - L'invitation : Ma rencontre...
Episode 2 - La seconde rencontre...
Episode 3 - Episode 3 - Débats sur nos ébats...

Mon sexe est dans son sexe, chaud, humide... J'adore ça. Je m'y sens bien. Je me relève doucement et me retire tout aussi doucement...

Elle ouvre les yeux, me regarde...

Je me rapproche d'elle, mon sexe, qui n'était pas encore entièrement ressorti, rentre à nouveau dans son vagin...

Elle ferme les yeux, se mord la lèvre inférieure, hausse les sourcils... Elle adore, elle adore. Je le sens. Ma queue la pénètre complètement, envahi son vagin de tout son long... Je bande comme un fou. Ma grosse queue est dure, droite, longue et forte... Je me retire doucement et commence quelques mouvements réguliers de va et vient...

J'aime la prendre, la prendre et la regarder en même temps. Ces instants sont magiques... Je pose mes mains sur ses hanches pour mieux la tenir, pour mieux la saisir... Ses yeux sont toujours fermés. Elle respire de plus en plus fort... Pourtant, mes va et vients sont tranquilles, en rythme mais tranquilles... Qu'est ce que cela va être lorsque je vais accélérer, lorsque je vais aller encore plus profondément en elle... Humm... Je ferme les yeux et tout en continuant mes mouvements, j'imagine la prendre comme une bête, comme un sauvage, entrer et venir en elle comme un fou...

Je rouvre les yeux... Cette fois-ci, c'était elle qui me regardait... Elle me sourit... Je continue mes mouvements avec cette fois-ci, un peu plus de conviction... Mes mains sont toujours sur ses hanches. Je la maintiens en place, je ne veux pas qu'elle s'échappe. Je veux qu'elle soit à moi... Putain, c'est bon... La sensation de son sexe qui enserre mon sexe m'excite à un point...

Je n'en peux plus... Je la veux complètement. Notre position, elle, assise sur le canapé et moi, à genoux, sur le sol, devant elle, m'empêche de la prendre complètement...

Je me retire doucement, prends ses deux jambes et les dépose sur le coté... Je monte sur le canapé, m'approche d'elle... l'embrasse doucement... Je ferme les yeux, respire l'odeur de sa peau... Cette odeur, odeur de parfum et de sueur, de plaisir et de vie... Magique... Je garde les yeux fermés et respire à nouveau... Je veux que ma mémoire l'enregistre et s'en souvienne pour les années à venir...

Je rouvre les yeux, un frisson me parcourt le dos... Cette aventure olfactive me fait tressaillir... Je reprends mes esprits, la regarde... Elle n'a pas bougé... Elle est là, allongé sur le coté droit, les jambes repliées contre elle, les yeux fermés. Elle sourit et respire doucement...

Je place mon genoux droit contre ses reins et replie encore un peu plus ses jambes. Cela a pour effet de m'ouvrir un chemin coquin vers son sexe alors complètement accessible... Je m'approche un peu plus et dépose le gland de mon sexe à l'entrée de son vagin... J'appuie doucement... Elle bouge son cul, doucement, d'avant en arrière pour laisser mon sexe se frotter au sien... Je m'approche encore un peu plus et la pénètre, doucement, tout doucement pour ne pas la blesser... Mes reins, ma tête, mon corps me demandent d'y aller, ils veulent, tous ensemble, la prendre sauvagement, accélérer, la faire jouir, la faire crier... Ils vont y arriver, ils vont me convaincre...

Mon va et vient se fait de plus en plus rapide. J'accède à son sexe sans aucune gène, sans aucune retenue... Comme cette sensation est magique. Je la prends. Je la baise, la pénètre... Je pose mes mains sur sa hanche gauche, j'appuie un peu pour la maintenir, l'empêcher de bouger pour qu'elle ressente, de façon plus importante, mes mouvements...

Elle gémit et respire de plus en plus fort... J'accélère... Mes reins commencent à me bruler de ces mouvements tellement répétés... Je regarde mon sexe entrer et sortir... Je vais vite, je vais de plus en plus vite... Je la regarde gémir... Elle se mord la main, elle s'empêche de partir pour encore mieux apprécier ce moment de pure baise, de pure plaisir...

La voir ainsi me donne encore plus envie et j'accélère encore... Après mes reins, c'est mon dos qui hurle sa douleur... Cela ne m'empêche pas de continuer, bien au contraire. Je veux l'entendre crier, hurler son plaisir... Je ne vais pas attendre longtemps...

Elle se cambre... J'appuie encore plus fort... Je sens qu'elle veut se retirer, elle va jouir mais elle veut se retirer... Elle s'empêche d'accéder à ce plaisir ultime qui est cette jouissance folle, de corps et d'esprit... Cette explosion dans la tête qui vous envoie des milliers de décharges électriques... Je la garde près de moi, pas question Miss de te voir partir, sans...partir...

Elle a compris... Elle tente de me regarder mais ne peut se gérer. Sa tête bascule d'avant en arrière... Elle respire de plus en plus fort, gémit de plus en plus fort... Un premier cri sort de sa gorge... sourd, lointain, presque animal... C'est incroyable...

Je n'en peux plus mais je ne m'arrête pas pour autant... Ma main droite glisse derrière son dos et de mon pouce, je viens appuyer sur son anus... Doucement, je le fais pénétrer... La sueur de son cul m'aide, facilement, à le rentrer dans ce conduit étroit...

C'est le déclencheur... Tout en continuant à appuyer de ma main gauche sur sa hanche, j'accélère mes va et vient... Mon pouce entre et sort de son cul au même rythme... Cela l'électrise et en instant, son plaisir jaillit... Elle crie, hurle sa jouissance ultime... Ceci a pour effet de me faire bander encore plus, de faire venir ce même plaisir... Mes couilles se durcicent... Je vais jouir, venir la rejoindre... Je me couche sur elle et terminent mes mouvements de folie, dans ce corps...de folie...

Mon Dieu que c'est bon... Je jouis elle elle...protégé par notre préservatif... Ce n'est plus le mien, mais désormais le notre... Je jouis encore... Mon sperme se répand... Quel bonheur... Je n'en peux plus... Je pose ma tête sur son bras, l'embrasse, le lèche... Nous transpirons et dégageons, de nos corps, cette odeur caractéristique du plaisir après l'amour, presque sauvage, presqu'animal...

Je l'embrasse encore tout en restant en elle... J'adore ce moment de communion où nos deux corps ne font plus qu'un... Instant magique, instant paisible... Le calme après la tempête...

Je me relève doucement, l'embrasse une dernière fois et me retire de son sexe... Je retiens mon préservatif, sur ma queue... Je suis ailleurs... J'ai du mal à garder les yeux ouverts... Mon corps tout entier cri sa douleur...mes jambes, mes reins, mon dos, mes bras... Qu'importe, je suis bien. Je la regarde une dernière fois et m'en vais, discrètement... retirer ce sésame qui m'a permis d'entrer dans la porte du plaisir...

Elle n'a pas bougé... Elle se remet doucement de ce plaisir si soudain, si fort, si intense...

Je la regarde, je la trouve belle...


Nous referons encore plusieurs fois l'amour... par devant, par derrière... humm par derrière...

Je vous raconterais cela dans un prochain passage. En attendant, je vous embrasse chers lectrices, chers lecteurs. Je prends beaucoup de plaisir à vous écrire et à vous lire dans vos commentaires, vos messages sur ma boite mail.

Portez-vous bien, prenez-soin de vous.

Bises coquines à Mayday à qui j'offre ce texte...

3 commentaires:

Mayday a dit…

Sensationnel! J'adore cet épisode et j'adore encore plus ta plume ;) Merci pour ce cadeau, ma foi, délicieusement croustillant ^^. Il va falloir que je pense à t'offrir un petit quelque chose à mon tour :))

Mayday a dit…

as-tu reçu mon e-mail, Benoit?

Séverine et Benoit a dit…

Coucou Mayday, non, je n'ai reçu aucun email de ta part. Je rappelle ma boite mail : benetsev@gmail.com. Je t'embrasse. Benoit