samedi 23 mai 2009

Notre voisine - Partie 5 - Elle nous tourne autour la coquine...

1er Episode : Notre jolie voisine... Cliquez ICI
2ème Episode : Et alors... notre voisine... Cliquez ICI
3ème Episode : Ha le destin, le destin... Cliquez ICI
4ème Episode : Notre voisine est de retour... Cliquez ICI

...ça y est le poisson s'approche de l'hameçon du plaisir, l'appel des sirènes fait son effet...
Beaucoup de choses se sont passées cher lecteur depuis notre dernière rencontre...

Elle nous tourne autour, cela se voit, cela se sent... Elle se fait plus présente lorsque nous sortons de notre appartement, plus observatrice lorsqu'elle nous voit au loin, plus souriante lorsqu'elle s'approche de nous... Tout cela est bon signe... Ma chérie l'a remarqué aussi. C'est bien, c'est mieux, sans ma chérie, pas de voisine. Il semblerait que notre voisine l'ait compris et qu'elle tente de séduire mon amoureuse...

Il faut dire que ma lettre était des plus "explicite". Nos intentions, somme toutes gentilles, n'en restent pas moi "coquines"...

Alors que c'est-il passé depuis... Humm... des sourires, des attentions... j'aurais peut être du prévenir mon amour avant d'écrire ce billet... Elle va encore me dire "dis donc, tu aurais pu me prévenir... moi je te dis ce qu'il se passe et toi, je l'apprends sur ton blog..." et je vais avoir droit à ma fessée... Bref... je m'arrangerais avec elle en la retournant et en lui faisant l'amour comme elle aime...

J'ai, cette fois-ci, rencontré notre voisine, en bas de notre petit immeuble alors que j'attendais quelqu'un. C'est rare que je sois ici à attendre et voila un nouveau signe du destin, notre voisine sort. Tout de suite elle me remarque, lève la tête et croise nos regards, insistante, pénétrante (habituellement, c'est plutôt moi qui pénètre...), souriante... Les quelques mêtres qui nous séparaient, elle les a parcouru sans changer son regard de direction et avec un sourire qui en disait long...

Elle : Bonjour...
Moi : On se connait ?... (Je déconne, je ne lui ai pas dit cela... On va éviter de jouer au lourd et à l'ingrat...) Bonjour, vous allez bien ?
Elle : Oui merci, il fait beau et chaud. C'est très agréable...

Oui j'avais remarqué. Elle était habillée en jupe courte, ni trop courte, ni trop longue avec un léger décolleté... Tout ce qu'il y a de plus suggestif sans en faire trop... Sensationnel...

Elle s'approche de moi... je suis surpris, que dois-je faire ? La serrer dans mes bras ? L'étreindre ? L'embrasser ? Les émotions s'affolent, mon pouls accélère... Elle s'approche toujours... je lui souris... je m'avance légèrement... Elle n'est plus qu'à quelques mètres... Je peux voir les détails de sa peau, la couleur bleue de ses yeux, ses cheveux bruns, sa peau matte... Elle s'approche encore... Cette fois-ci elle va me parler... s'approche puis passe... à coté de moi pour aller... à sa voiture !!!!

Bordel, je n'avais pas fait attention. J'étais juste derrière sa voiture... Zut, j'ai bien cru que c'était pour moi et qu'elle allait m'avouer : "Bon sang, je ne pense qu'à vous deux, toutes les nuits, vos deux corps contre le mien, vos mains sur mes seins, votre queue dans ma bouche pendant que ta chérie me lèche... Ho mon Dieu, venez vite, venez vite me rejoindre, je n'en peux plus..."... Non, rien. Dommage...
J'étais tellement absorbé par ses envies folles que je n'ai à peine entendu ce qu'elle m'a dit...

Elle : Excusez-moi... devoir... m'enculer...
Moi (en pensée) : Quoi, je vais devoir l'enculer... Elle a dit que je vais devoir l'enculer...? Ho bonne mère... C'est direct ça... Mieux que je n'espérais...
Elle A nouveau : Excusez-moi, je vais devoir reculer...
Moi (en pensée) : Putain, j'ai mal compris... Bordel, elle veut reculer sa voiture et je suis positionné juste derrière... "Oui, bien sur excusez-moi... avec mon air souriant mais penaud..."

Je me décale un peu, de quelques mètres... histoire d'avoir un angle de vue impeccable sur l'intérieur de sa voiture lorsque la porte s'ouvrira, lorsqu'elle s'installera, lorsque sa jupe remontera... Coquin de Benoit va...

Étonnamment, je pense que ma voisine a compris ce que je faisais. Après tout, nos intentions sont les mêmes... Elle ouvre sa porte, pivote pour tourner le dos à sa voiture, se penche en avant..., pose ses fesses sur le siège conducteur, remonte les genoux... et pivote à nouveau pour rentrer ses jambes dans l'enceinte de la voiture... OUHA... ce que j'ai imaginé c'est produit... En se penchant en avant, son décoleté s'est légèrement ouvert me montrant des seins et un joli soutien gorge blanc... Sa jupe est remonté légèrement, laissant apparaître une petite culotte, elle aussi, blanche... des plus jolies... Ce qui est magique dans tout cela, c'est qu'elle l'a fait en détournant son regard du mien, histoire de me laisser la regarder, l'observer. Sans cela, je n'aurais pas pu. Je serais resté dans son regard, histoire de ne pas jouer au voyeur lubrique. En détournant, ses yeux de mes yeux, elle m'y a autorisé et là, ce n'est plus pareil. Cette sensation, cette invitation est des plus sensuelles.
Tout est allé au ralenti... Ses seins... ses jambes... Elle m'a offert cela gentiment et avec plaisir.
C'est révélateur de son état d'esprit, de son envie, de son désir... tout un programme...

Au lieu de refermer la porte, elle se retourne et m'appelle :
Elle : Excusez-moi...
Moi : Oui.

Je m'approche de la voiture... Putain, ça va être dur, cette fois-ci, de la regarder dans les yeux... entre mon œil gauche qui glisse vers sa jolie jupe courte et mon œil droit qui lui dérape vers son décolleté... Je suis au bord de la folie... Mais je les maitrise et je contrôle leur direction vers ses yeux à elle...

Moi : Oui dites moi.
Elle : Nous pourrions prendre un verre, un soir, ensemble avec votre amie ?
Moi (après un léger moment de surprise)... Avec grand plaisir. Et nous vous inviterions.
Elle : C'est gentil mais je ne vous le proposais pas pour cela.
Moi : Je comprends bien mais nous vous inviterions tout de même...
Elle : Très bien. Vous avez toujours mon numéro de portable ? (confère : Episode 3)
Moi : Bien sur.
Elle : Vous m'appelez avant ce week end ou le prochain afin que l'on fixe une date ?
Moi : C'est noté. Je vois avec nos emplois du temps respectif, à ma chérie et moi et je vous appelle. Avec grand plaisir... (J'affuble ce "Avec grand plaisir" d'un large sourire évocateur).
Elle : C'est parfait. J'attends votre appel. Passez une bonne journée...
Moi : Vous aussi. A bientôt...

Elle me sourit, je me recule et elle referme sa porte. Vous me croirez ou pas mais mon regard n'a pas bougé. Par respect pour elle, je l'ai regardé simplement droit dans les yeux.

Ca y est, notre premier rendez-vous va être pris. Je ne l'ai pas encore appelé car cela s'est passé cette semaine. Ce week-end, nous ne pouvions pas nous libérer. Par contre, le week end prochain... c'est autre chose. Je l'appelle Lundi pour lui proposer de se voir Samedi...

La suite, chères lectrices, chers lecteurs, vous la connaitrez dans un prochain billet...

A très bientôt pour de nouvelles aventures...

J'en profite pour vous remercier. Vos commentaires sont très agréables et vos mails tout autant. Je ne peux vous répondre à tous mais si vous souhaitez que l'on se rencontre, prendre un verre, faire connaissance... sans pour autant, dans un premier temps, envisager quoi que ce soit, n'hésitez pas à nous le faire savoir. Ce sera avec plaisir.

Portez vous bien. Soyez heureux...

Benoit

9 commentaires:

M. Chapeau a dit…

Oh là là, ça se précise. Quelle aventure... Evidemment, il y a quand même de fortes chances qu'elle ne souhaite que parler avec vous et rien de plus. (Ou pire. On en a connu dans la même situation qui ont fini avec une exhortation à rejoindre l'Eglise des Saints des Derniers Jours !)

J'aurais une pensée pour vous samedi prochain. Avez-vous prévu quelques perches dans la conversation pour revenir au sujet du libertinage ? Je pense que c'est ce qui nous a manqué lors de notre soirée avec nos Invités. Heureusement, nous nous sommes rattrapés par la suite...

Et félicitation pour le billet, il m'a bien fait rire !

chris a dit…

Le suspens est a son maximun.Bravo ,quel récit.Nous esperons que la fin justifiera les moyens.Vivement samedi,non ?bonne chance

YBrussel a dit…

Séverine et Benoit :)

Gostei da estória!

Bjs

lust a dit…

Et bien... Il semblerait que la jolie voisine soit moins farouche qu'il n'y paraissait au premier abord.
Ce petit jeu de séduction gentiment exhibitionniste laisserait-il présager une suite des plus chaude ?

CAMILLE a dit…

j'adore ta façon d'écrire! avec de l'humour tout en gardant bien en tête ton objectif séduction!
votre blog est super!

Anonyme a dit…

Top
La suite, la suite!!
Le RDV est fixé??

Camille a dit…

J'ai vraiment apprécié.

Baisers !

the eternal list a dit…

hello

*haya* a dit…

Vim convidar para o meu novo blog.
Bjs com carinho.

http://gatelatres.blogspot.com/