dimanche 6 juin 2010

Miss... J'ai envie de toi...

...derrière toi...


Tu es là, sur le lit... Tu m'attends, à quattre pattes...tranquillement...

Tu sais que j'aime cela... Tu me traites de chien car comme une chienne, j'aime te prendre...

Je m'approche de toi, doucement... Tu m'entends, tu ne me vois pas mais tu m'entends. Le lit bouge lorsque je monte dessus... Tu plies tes coudes, poses tes mains à plat et viens reposer ta tête de côté... Tu fermes les yeux... Voilà que ton cul, dans cette nouvelle position, s'en trouve relevé. Je le comtemple, il s'ouvre à moi... Tu respires doucement... Je t'écoute...

Je suis juste derrière toi...nu, la queue droite... Je pose mes mains sur tes fesses, tes jolies fesses... Le contact de ta peau me fait frissonner... J'adore ton cul... Je l'écarte doucement pour voir s'épanouir, devant moi, la rose de ton cul... Je viens y déposer un baiser, la lécher doucement, l'humidifier, la préparer... Je t'entends gémir... Tu me fais bander comme un âne... Je saisis mon sexe de ma main droite et me masturbe doucement... C'est bon... Je lèche ton cul et glisse, en même temps, ma main sur ma queue... Merveilleux...

Je prends mon temps... Nous avons tout le temps... La nuit est à nous...

Je me relève et m'approche de toi. Je dépose ma queue sur ton cul, non pas pour te pénétrer mais simplement la faire glisser sur ta rose humide... Je l'ai tellement léchée que mon sexe glisse tout seul... Je pose mes mains sur tes hanches et fait aller et venir mon sexe dur... Je vois mon gland disparaitre dans ton sillon et ré-apparaitre... Mes couilles viennet frapper les lèvres de ton sexe... Mes mouvements sont lents... Tu n'as pas bougé. Ta tête est toujours posée sur tes mains... Tes yeux sont toujours fermés... Tu es là, impassible...ou presque... S'il n'y avait pas le son de ta respiration et la moiteur de ta peau, qui trahissent ton excitation, on pourrait presque croire que tu dors paisiblement...

Mais il n'en est rien... Tu ne dors pas...

Je sens un mouvement léger de ton bassin, de bas en haut, au même rythme que mes reins... Putain, cette sensation me procure un bien être indescriptible... Je ferme les yeux, relève la tête, inspire doucement et profondemment... Je reste ainsi, à retenir ma respiration, comme suspendu...

Je ne bouge plus. J'écoute mon cœur, le sang parcourir mes veines, battre à mes tempes... J'écoute, j'écoute ce silence... Tu ne bouges plus non plus... Inutile de se parler... Nous nous comprenons. Ensemble, nous nous délectons de cet instant, de cette pose érotique, sexuelle de nos deux corps si proches... Le temps s'est arrêté en même temps que nos mouvements... Tout, dans cette pièce, fonctionne avc nous. L'air ne bouge pas, les rayons de soleil du soleil sont venus se poser sur ton corps, la chaleur est, elle-aussi, suspendue... Nos esprits voyagent... Nous sommes là sans être vraiment là...

Je rouvre les yeux... La Lumière du soleil m'agresse... Je plisse mes paupières comme pour me protéger... J'ai la tête qui tourne... Ma respiration bloquée, mon excitation, le rythme de mon cœur, l'afflu d'oxygène dans mon cerveau... tout cela me fait tourner la tête... J'ai du mal à reprendre mes esprit...

Je te regarde Miss... Tu n'as pas bougé, toujours dans la même position... Putain, comme tu es belle... Je regarde ton tatouage, posé là, au creux de tes reins... Je le caresse du bout des doigts comme pour...l'apprivoiser... ;-)

Tu rouvres les yeux... Toi aussi la lumière te fait mal aux yeux... Je les recouvre de ma main gauche pour les protéger... Tu souris de cette attention... J'attends quelques secondes et la retire doucement...

Cette pause dans notre jeux sexuel a eu pour effet...d'assecher ton cul... Aie, au premier mouvement, ma queue me brule... Putain, pas cool... Je me penche sur ton cul et y dépose une larme de salive... Elle tombe doucement de ma bouche sur le haut de ton sillon... glisse le long, passe au dessus de ta rose et disparaît dans ta fente... Je pose ma queue... Te voila prête de nouveau...

Mes mouvements ont repris... Ma queue monte et descend... Elle se mouille de ma salive et de ta sueur... Mon gland vient parfois buter contre ta rose, premier signe d'une pénétration proche...

2 commentaires:

psganarel a dit…

Merci de nous faire partager ces moments. Charmants préliminaires!

Pan a dit…

Le vulgaire et le réaliste. L'amour cru, l'amour nu, il en reste âme. Âme d'amour, le chant du corps par, l'amour (par) derrière les secrets.