mardi 13 janvier 2009

L'amour au féminin...



Chapitre 1 - Dimanche 09 Novembre 2008 : Nous
Tu as bien fait de ne pas rentrer...
Chapitre 2 - Dimanche 09 Novembre 2008 : Nous
Merci...
Chapitre 3 - Mercredi 12 Novembre 2008 : Eux
Réponse à notre jolie rencontre...
Chapitre 4 - Vendredi 14 Novembre 2008 : Nous
Notre nouvelle rencontre...
Chapitre 5 - Dimanche 16 Novembre 2008 : Eux
Que dire ? Que dire de plus ? Que dire de mieux ?
Chapitre 6 - Dimanche 23 Novembre 2008 : Nous
Le libertinage ou comment tirer le meilleur parti de l'autre...
Chapitre 7 - Dimanche 23 Novembre 2008 : Nous
Hôtel de mes envies, Hôtel de mes désirs...
Chapitre 8 - Dimanche 14 Décembre 2008 : Nous
Ils sont revenus
Chapitre 9 - Dimanche 28 Décembre 2008 : Nous
Les retrouvailles
Chapitre 10 - Dimanche 04 Janvier 2009 : Nous
Nous sommes passés pour être présent dans votre futur...
Chapitre 11 - Samedi 10 Janvier 2009 : Nous
Un diner presque parfait.
Chapitre 12 - Dimanche 11 Janvier 2009 : Nous
Préparation de notre soirée coquine...
Chapitre 13 - Dimanche 11 Janvier 2009 : Eux
Nous avions très envie d'eux

Après avoir bien mangé et surtout bien bu... (Chapitre 12 - Dimanche 11 Janvier 2009 : Nous Préparation de notre soirée coquine...), nous décidons de sortir et d'aller prendre l'air nantais à pleins poumons...

Ma grosse voiture noire nous attendait, fièrement et sagement. Nous grimpons, elle rugit et nous transporte dans la nuit noire vers des ambiances "coquines".

Nous décidons d'aller directement dans un bar gay. Il fait froid dehors et peu de monde se promène. Dans le bar, à part deux couples, il n'y a personne. Nous nous y installons tout de même et commandons à boire... Nous commençons quelques danses coquines... L'alcool continue de pénétrer notre corps, nos veines, notre esprit... L'ambiance est chaude et agréable. Nos chéries s'embrassent, nous les regardons. Nous nous approchons et les caressons. Mon ami de jeux pose sa main sur les seins de ma chérie... je fais de même... Nous sommes bien, vraiment bien.

Un groupe de jeunes, des étudiants sans doute, débarquent et s'installent juste à coté de nous... Ils sont au moins 20... Nous sommes un peu surpris, au départ et puis finalement, nous continuons à être ce que nous avons envie d'être... des coquins... Nos chéries continuent de s'embrasser. Ma chérie passe des lèvres de Séverine à celle de son chéri puis aux miennes... Nous sommes dans notre ambiance... Tout d'un coup, un silence profond s'installe. En dehors de la musique, nous n'entendons plus rien, plus aucune parole, plus aucun bruit de fond... Ceci nous surprend et nous ramène là où nous sommes physiquement, dans un lieu public...
Je me retourne et je vois notre groupe d'étudiants en train de nous regarder... Certains avaient la mâchoire qui touchait le sol, d'autres les yeux sortaient de leur orbite... et d'autres, ça c'est les coquins, un grand sourire aux lèvres... Dans l'ordre, je pourrais dire qu'il y avait des coincés, des surpris et des frippons...

Étonnamment, je me suis senti un peu gêné... Ce n'est franchement pas dans mes habitudes car j'assume totalement mes choix de vie mais là, je trouvais que nous étions un peu "exposé". J'en parle à nos invités et à ma chérie qui éclate de rire... "Toi gêné ?" me dit-elle en rigolant... "Tiens..." me lance-t-elle en me regardant droit dans les yeux... et elle se jète sur Séverine en l'embrassant à pleine bouche... L'action dure quelques secondes et elle se retourne pour faire face à nos gentils étudiants... Provocatrice va !

Ceci a eu pour effet de me faire sourire et de me dire que j'aimais vraiment une fille formidable... Je t'adore mon bel amour... Finalement, nous continuons nos petits jeux...

Nous décidons au bout de plusieurs minutes, de continuer nos petits jeux dans un autre bar, toujours aussi gay, plus loin dans la rue en espérant trouver plus de monde.

Même ambiance, même délire... Je commence à être un peu saoul. Nous restons une petite demi-heure et décidons de partir...

Humm....

Nous avons, tous les 4, envie de la même chose, des mêmes moments, des mêmes jeux... Nos corps nous réclament...

Nous rentrons au chaud, chez moi. J'avais laissé la musique pour qu'elle nous accompagne à notre arrivée. Nous nous mettons à l'aise, laissons nos lourds manteau sur la chaise, à l'entrée. Ma chérie s'installe dans le canapé. Je m'approche d'elle. Je n'ai pas envie d'attendre. Tous ces baisers, ces caresses dans le bar m'ont excité. J'ai envie de la toucher, j'ai envie qu'ils la touchent, j'ai envie de leur montrer son corps magnifique qu'ils connaissent déjà...

Ma chérie s'allonge, étend ses jambes... Je m'approche d'elle, pose ma main sur son visage, l'autre dans son coup et l'embrasse à pleine bouche... Ma main droite glisse dans son décolleté. Nos convives n'en ratent pas une miette. J'ouvre sa robe pour faire descendre ses bretelles et dégager ses épaules... Je prends le soin de laisser apparaître ses bretelles de soutien gorge. Elles sont noires, fines et sur sa peau blanche, le contraste est saisissant.

Je continue à l'embrasser, presse ses seins qui ne demandent qu'à jaillir. Ils sont beaux, fermes et tendres à la fois... Je descends encore un peu plus sa robe pour laisser apparaître les formes généreuses de la femme que j'aime... Tout en les caressant, je regarde nos invités, tout sourire... Ils sont beaux, ils sont vraiment très beaux. Leur timidité me fait sourire. Ils ne veulent pas nous bousculer. Nous sommes chez nous et je sens qu'ils préfèrent nous laisser mener "la danse". C'est tout à leur honneur...

Je décide donc d'aller les chercher... Je m'approche de sa chérie et lui susurre à l'oreille... "Tu ne veux pas aller retrouver ta copine de jeux ?"...
"Si, si, me répondit-elle, si mon chéri veut bien me laisser aller la retrouver". Ce coquin, pendant que je caressais ma chérie faisait de même avec sa belle...

Elle se dégage doucement. Son regard est fixe. Elles ne nous voit plus mais n'a d'yeux que pour mon amour allongé, à demi nue, sur le canapé... Je pense à un animal sauvage, féline et gracieuse, elle s'approche doucement comme le ferait une panthère de sa proie. Elle est belle, très belle. Fine, élégante et longiligne, sa longue chevelure blonde ondule au gré de ses pas... J'ai l'impression de voir la scène au ralenti...

Je regarde son homme, je lui souris... Je me dis que nous avons vraiment beaucoup de chance.

Sa chérie s'approche de mon amour et s'assoie à coté d'elle. Aussitôt ses mains, comme de véritables aimants/amants se posent sur ses seins... Elle bascule ses cheveux longs sur sa droite et se penche vers les lèvres de son amie coquine... Leurs lèvres se touchent, leurs langues se mèlent... Quel spectacle, mon dieu, quel spectacle...



Ma chérie pose sa main sur la nuque de la féline Séverine. Elles sont seules au monde. Elles vivent la chose avec une telle intensité. C'est beau, vraiment très beau...

Nous décidons de nous lever pour les rejoindre. Je m'approche de ma chérie que je caresse doucement. Je ne veux pas les déranger. Mon copain de jeux fait la même chose. Nous avons une telle douceur avec nos chéries qu'elles sortent doucement de leur petite bulle pour nous regarder et nous sourire... Nous les aimons, nous les aimons follement. Leur attirance physique, le plaisir qu'elles prennent à s'embrasser, à faire l'amour, nous transporte. Elles se plaisent mutuellement. Nous le sentons...

Je décide de continuer à déshabiller ma chérie. Tout le monde m'aide. Séverine attaque le pantalon et son chéri retire ses bottes noires... Mon amour se retrouve très rapidement en petite culotte et soutien gorge sous nos mains...

Nous la caressons partout. Elle s'étend de tout son long... Elle me regarde, me sourit, ferme les yeux... Elle est bien, je la sens heureuse et épanouie... Séverine embrasse le sein droit de mon amour tandis que H..., son chéri, caresse le sexe de mon amour... Je prends un plaisir fou à le voir caresser la femme que j'aime. Tout est fait avec tant de retenue, tant de respect. Vous ne pouviez agir autrement. Merci, vraiment merci.

Ma chérie me confiera plus tard, le lendemain matin en fait, que cette sensation d'avoir plusieurs mains, plusieurs lèvres sur son corps l'a transporté. Elle ne savait plus qui faisait quoi. Elle a essayé, au début, de savoir à qui était cette main, qui l'embrassait sur le sexe, qui touchait ses jambes... et finalement, elle a laissé tombé et a savouré l'instant, tout simplement...

Leurs seins se touchent, se frôlent, se cherchent. Elle se presse l'une contre l'autre comme pour mieux se sentir, comme pour mieux se caresser, comme pour mieux s'unir...



Ma chérie prend des initiatives. "Je pense que nous serions mieux dans la chambre..." C'était la seule qui pouvait parler de toute façon... Nous étions tous les 3 à l'embrasser partout, moi dans son coup, Séverine sur ses seins et H... sur ses jambes et son sexe... Humm, quel coquin...

Laissez moi vous parler de lui... C'est un beau mec, grand, sportif, brun aux yeux bleus, très attirant. Il nous plait beaucoup à tous les deux. J'aime voir ses grandes mains sur le corps de ma chérie. Il y a un contraste saisissant lorsque ses doigts glissent sous la culotte fine de ma chérie... J'adore...
Parenthèse fermée...

Je me lève pour aller préparer notre chambre douillette... Les draps sont déjà parfumées, il ne me reste plus qu'à allumer quelques bougies...

Nos invités ne tardent pas trop à venir me retrouver, accompagnés de ma chérie que j'aime. Nos coquines terminent de se dévêtir pour ne garder que le mince tissus qui leur sert de culotte sur les fesses... Nous ne manquons pas de faire la même chose...
Comme un jeu, comme un duel, elles se sont déshabillées l'une en face de l'autre, de chaque coté du lit... Elles se regardent, se sourient... Elles imaginent ou savent déjà ce qu'il va se passer... Je les sens excitées, heureuses... Elles montent sur le lit, s'agenouillent l'une en face de l'autre... s'approchent, se rapprochent, leurs mains se posent sur leurs hanches respectives... Elles se regardent droit dans les yeux, se rapprochent encore pour se retrouver ventre à ventre, seins contre seins... La main gauche de ma chérie remonte le long du corps de son amie de jeu pour aller chercher sa nuque... Elle veut l'embrasser, lui faire comprendre, lui faire savoir qu'elle veut sa langue dans sa bouche... Ses lèvres touchent ses lèvres...



Un frisson me parcoure le dos... Elles sont magnifiques... Sa main gauche descend pour glisser dans la culotte de Séverine... Je l'imagine caresser son clitoris, glisser dans sa fente... Séverine ne tarde pas à faire la même chose... Sa main pénètre le string de ma chérie tandis qu'un de ses doigt pénètre son vagin...



Nous les regardons se caresser, s'embrasser... Nous écoutons leurs gémissements... Nous les laissons à leurs folies, à leurs envies, à leurs désirs... Je suis derrière la chérie de mon pote de jeux. Je regarde ses fesses, pose main main sur son corps... puis m'écarte pour à nouveau les comtempler... Je bande comme un fou, c'est grave... Elles me plaisent toutes les deux, m'excitent, me donnent envie de leur faire l'amour, de les aimer comme un fou. Elles sont belles, magnifiques et leurs corps, longiligne appel au fantasme les plus dingues... La chaleur monte, la pièce s'embrase...



Je m'écarte, m'éloigne d'elle. Je veux profiter du spectacle, ne rien faire, juste les regarder... Leurs respirations s'accélèrent... La longue chevelure blonde de Séverine recouvre les épaules de ma chérie...



Je n'en peux plus... Mon ami et moi nous regardons... Lui non plus n'en peut plus... Nous nous approchons de nos chéries respectives... Je me plaque contre l'amour de ma vie... Mon sexe dur, tendu glisse entre ses jambes. Je sens la main de Séverine à l'intérieur de la culotte de ma femme... Cela m'excite... Elle en profite pour me caresser... C'est trop bon. J'embrasse le cou de mon amour. Je vois les mains de H... qui parcourent ses seins... Mon dieu comme tout cela est excitant...

Ma chérie, tout doucement, tourne sa tête vers moi... Ma main gauche glisse sur sa nuque, sa joue et se pose sur son visage... Je l'embrasse à pleine bouche, la pénètre avec ma langue. Je lui fais comprendre que j'ai envie d'elle, de glisser ma queue longue, grosse et dure dans son vagin... Je veux la sentir, la faire venir, la sauter et la baiser longuement...

Elle se retourne complètement, s'accroupit devant moi et prends mon sexe dans sa bouche... Séverine fait de même avec son chéri... Je ferme les yeux, porte mes mains à ma tête, la saisis, regarde le plafond... Le plaisir m'envahit...Je ne veux pas jouir dans sa bouche, pas maintenant, pas tout de suite... Ma chérie veut que je vienne, je le sens, elle me masturbe, engouffre son sexe dans sa bouche humide, le ressort, me masse les testicules... Elle fait tout pour que je jouisse dans sa bouche... Je ne tiens plus... Je me retire au dernier moment... Elle me regarde la bouche ouverte, la bave au coin des lèvres... La respiration haletante... C'est un animal sauvage... Elle plisse les yeux... Elle voulait me faire venir et manifeste son mécontentement de n'avoir pu réaliser ce qu'elle voulait... Elle ferme la bouche, me sourit et hoche la tête doucement... comme pour me faire comprendre que je n'aurais pas du... Elle voulait me dominer, me faire venir, me faire hurler... boire mon sperme, l'avaler, se remplir...

Elle m'excite comme un fou, je ne tiens plus... Je la retourne, la plaque contre sa copine de jeu qui suce toujours la queue dure et grosse de son homme... Les mains de ce dernier sont posées sur sa tête pour réaliser un mouvement de va et vient... Nous sommes excités...

Je suis allé un peu fort en retournant ma chérie qui se retrouve très vite sur le corps de Séverine... Je m'approche du cul de la femme que j'aime, descend sa culotte, la retire complètement... Je saisis ma queue avec ma main droite et parcoure son sillon humide... Elle mouille comme une vrai salope... Ses mains se sont posés sur les seins de sa copine... Je la soupçonne d'en profiter pour masser les couilles de mon ami de jeu... Elle me cherche, elle m'excite... Elle va me trouver... Rapidement le bout de mon sexe la pénètre.... Je tiens ma queue comme pour la tenir très haute, bien dure, bien grosse... Je sers la base comme pour la faire enfler... Je veux qu'elle la sente, qu'elle comprenne qui je suis, que c'est moi qui la baise et pas l'inverse...

Ma queue la pénètre totalement... J'y vais fort, tout de suite... Elle mouille sufisament, je ne risque pas de lui faire mal alors j'y vais, je force le passage... J'entends ma chérie qui manifeste son plaisir par de petits cris... Cela alerte nos invités que j'entends sourire... Ils comprennent ce qu'il se passe... J'avance encore un peu plus dans son vagin, me retire et reviens, recommence, appuis encore plus fort, me retire... et dans un dernier coup de rein la pénètre totalement... Cela a pour effet de lui jeter la tête en arrière, dans un autre cri, plus fort, plus long, plus sourd...

Mes mains se posent sur ses hanches et je commence mon va et vient, puissant, rapide... Mes reins envoient mon bassin vers l'avant, le ramène en arrière, le renvoie en avant... Cela a pour effet de faire bouger ma chérie avec force au fur et à mesure que mon sexe la baise... Elle n'en peut plus... J'accélère... Elle cherche à se tenir à quelque chose... Ses forces l'abandonnent... Elle se plaque contre Séverine, comme pour mieux se tenir... Leurs deux corps ne font plus qu'un... J'accélère encore... Je baise la femme que j'aime avec force... Cela a pour effet de les faire bouger en même temps... Une image folle vient à moi... Je continue mon va et vient, rapide et toujours aussi fort... Leurs corps m'accompagnent... Je les vois bouger au rythme de mes coups de reins... C'est incroyable... Le spectacle qui s'offre à moi me transporte... Au fur et à mesure que je la baise, voir ces deux corps bouger en même temps, me donne l'impression de les baiser en même temps... Je deviens fou... C'est deux femmes...l'une contre l'autre... J'en veux plus, plus de sensation, plus de réalisme, plus, encore plus... Je détache ma main droite de la hanche de ma chérie pour venir la poser sur la hanche de Séverine... Je sens son corps fin, ses muscles, sa peau... Ma main gauche est resté sur la hanche de mon amour...

J'accélère encore... Je suis envahi de frissons... Mon sexe est dure, tendue... Ma chérie comprends ce qu'il se passe, sa respiration s'accélère... Elle gémit de plus en plus fort... Depuis combien de temps suis-je en train de la baiser ? 10 minutes, 15, 30... je ne sais plus... J'ai les reins, les abdos, le corps tout entier en feu... Je ne veux pas m'arrêter maintenant, je veux qu'elle jouisse, crie son plaisir, agisse comme une bête sauvage... Son corps est en sueur... Je vois son visage se cacher dans la chevelure blonde et longue de son amie...Elle n'en peut plus... Elle commence à crier... Sa respiration se suspend... Elle vient, je l'entends, je le vois... Ma main droite revient sur le corps de mon amour... Je veux la prendre comme il faut, la faire venir à moi aussi puissamment que mes reins me le permettent, que mes abdos me l'autorisent... Je vais à une vitesse folle...

Un dernier cri au moment d'une inspiration et ma chérie de met à jouir comme une folle...J'accélère, je n'en peux plus... Elle crie, hurle, bouge comme une folle... cherche à s'accrocher... n'y arrive pas... Elle s'écarte de Séverine pour se mettre à quatre pattes, à coté d'elle... Je contine mon va et vient... Terrible... Au moment ou elle pose ses mains sur le lit, ses bras flanchent et elle se retrouvent presqu'allongée, le cul en l'air avec ma queue qui continue à pénétrer son vagin avec force... Elle crie à nouveau, cherche à se retirer pour fuir ce qui lui arrive... tout ce plaisir, cette jouissance... Elle n'en peut plus... J'appuie avec force sur ses reins avec mes mains pour finir de l'allonger... Ceci a pour effet de me faire jeter en avant... Je retombe lourdement sur elle et mon sexe, dans un dernier assaut, l'envahit totalement... vient buter au fond de son vagin... mes couilles frappent son clitoris... Elle hurle de plaisir... Je n'en peux plus... Je suis rompu, le corps en sueur... Je n'ai même pas joui tant j'ai attendu... Je n'ai plus aucune force, même pas pour mon plaisir... Je tente un dernier va et vient... Mes reins hurlent leur douleur... Une décharge, presqu'électrique, apparaît dans le bas du dos... Ceci a pour effet de me faire arrêter tout mouvement...

Je me retire doucement... Nos hôtes nous regardent, nous sourient... Séverine caresse le corps de son amie de jeu... Nous sommes en sueur... Je les regarde nous sourire... J'embrasse son épaule... Je suis comme un fou, le sexe encore en érection... J'en veux encore... Ma chérie reste allongée, le visage cachée dans la couette... Je m'allonge à ses cotés pour la serrer fort contre moi... J'ai besoin de la sentir, de la caresser, de revenir à plus de tendresse...

Tout cela a provoquer, chez nos invités, une montée de température... H... retourne Séverine, la met à quatre pattes et entreprends de la sauter, lui aussi, rapidement, la faire jouir... Je perds mes sensations, je les regarde sans trop les regarder... Je les entends gémir... Je ferme les yeux... Je les écoute... Je les sens... C'est bon... Elle gémit de plus en plus... J'imagine son corps danser au rythme des coups de rein de son chéri...

Nous faisons le choix de les laisser seuls faire l'amour, leur laisser un peu d'intimité... Nous retournons ma chérie et moi dans le salon... La musique nous envoute, les bougies nous réchauffent... Nous sommes rompus de fatigue, le corps meurtri et le coeur en folie...

Nos invités continuent de faire l'amour... Cela dure longtemps... J'entends jouir Séverine... et H... qui l'accompagne... Humm... C'est bon...

Depuis combien de temps faisons nous l'amour... Je ne sais plus... Il s'est passé tant de choses...
. J'ai baisé avec ma chérie
. Nous nous sommes fait sucés savoureusement
. Il a fait l'amour avec sa belle
. J'ai caressé le corps de Séverine
. Ma chérie a été caressée par nous 3
. Il a sucé les seins de mon amour
. J'ai fait l'amour à ma chérie pendant que je léchais le sexe humide de Séverine
. J'ai pris mon amour par derrière, par devant, sur le coté
. Nous nous sommes regardés
. Nous nous sommes embrassés
. Nous nous sommes aimés...

Je ne peux tout vous dire tant nous avons fait de belles choses... Notre soirée a commencé à 20h30 pour se terminer à 03h30...

Nous avons programmé de nous revoir, dans un prochain week-end...

Nous avons hâte d'expérimenter de jolies choses...
. Soirée sextoys, why not
. Soirée yeux bandés
. Soirée échangisme
. Soirée tranquille
. Soirée pur délire sexuel
. Soirée phantasme

... tout est possible dans le respect de chacun, de nos corps, de nos esprits et de nos envies...

Je vous embrasse, je nous embrasse. Je nous trouve beau, épanoui et heureux.

A très bientôt pour de nouvelles aventures...

Benoit

3 commentaires:

alexandra et franky a dit…

oui oui je comprends un peu ta gène! les jeunes étudiants n'étaient pas invités à vos coquineries!ils étaient médusés !mais que croyait il en allant ds un bar gay!! faire du voyeurisme? et bien ils ont vu!! vous avez bien fait d'aller ailleurs!!!
ensuite votre soirée bien au chaud est très agréable a lire! très très!
les fotos sont très chouettes! et attirantes! fabuleuse soirée il me semble!
j'ai cru comprendre que ta belle Séverine est aux anges après avoir été chouchouté comme tu l'écris! de plus en plus tentant!!
A très bientôt vous!
un rdv sur la cam?

alex et franky a dit…

commentaires suite du billet!!
Je suis comme scotchée!!La bouche ouverte et le sourire...s'en est trop!!!
Tellement passage qui nous parlent...que dire..
Les fotos sont superbes, qui les a prises?
J'aime beaucoup ce qui s'est passé entre vous! Vraiment! quel formidable association de coquins...

donc si je comprends bien, tu es le "chef", c'est toi qui baise....?
j'aimerais qu'on en discute...

ce que je comprends c'est que tu voulait te retenir d'éjaculer....
tu voulais la voir jouir, pour ensuite jouir à ton tour... ?
Vous donnez envie d'être connu petites canailles
bisous partout de nous à vous

Alexandra

VaLenTiNe a dit…

ouah!!! c'est géant ce texte, ce récit! je vous trouve trop trop sensuels tout les deux, et puis ça donne envie de tenter pleins de nouvelles choses à deux, trois quatre... génial!